sommet Europe-Afrique

Les pays participant au mini-sommet Europe-Afrique organisé lundi à Paris sur la crise migratoire ont adopté une feuille de route visant à renforcer le soutien aux pays africains qui, tels le Niger et le Tchad, pourraient servir de « hotspots ».

Identifier les réfugiés « dès le territoire africain ». Telle est la proposition que les dirigeants européens ont lancée sans beaucoup de détails, lundi 28 août, à l’issue du mini-sommet sur la crise migratoire rassemblant des chefs d’État africains.

L’idée, poussée par le président français Emmanuel Macron, est de lancer la procédure d’asile en Afrique, « dans des zones identifiées, pleinement sûres, au Niger et au Tchad ». L’identification des candidats éligibles à l’asile se fera « sur des listes fermées » du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et concernera « des migrants d’ores et déjà identifiés par le HCR et résidant dans ces pays de passage », a précisé le chef de l’État français

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Close
Close