Nouvelle proposition scandaleuse de l’Autriche contre les réfugiés : la détention préventive

Le ministre autrichien de l’Intérieur Herbert Kickl (extrême-droite) a annoncé lors d’une conférence de presse un amendement constitutionnel concernant les réfugiés.

Selon cet amendement, à compter du 1er mars, un couvre-feu sera appliqué à certaines heures dans les centres d’hébergement des demandeurs d’asile qui ne sont pas encore pourvus du statut de réfugiés. Ainsi, ils seront contraints d’être présents dans ces centres entre 22h00 et 06h00.

Kickl a précisé que l’application de ce couvre-feu sera laissée au gré des centres d’hébergement, tout en précisant que les migrants s’y opposant pourront être déplacés à leur demande, vers les centres n’appliquant pas cette mesure.

Kickl a également annoncé qu’ils envisageaient de placer en détention préventive les demandeurs d’asile constituant une menace potentielle.

Par ces mesures, l’Autriche essaie de prévenir la hausse des demandes d’asile, a relevé le ministre autrichien.

Pour l’application de la détention préventive, il faut le soutien des deux tiers de l’assemblée.

Quant au couvre-feu non obligatoire, il ne nécessite pas de vote du fait que son application relève de la direction du centre d’hébergement.

De son côté, le président autrichien Van der Bellen a averti que la détention préventive pourrait avoir de mauvaises répercussions, comme la restriction des libertés. « Il faut être très vigilant à ce sujet » a-t-il déclaré.

Selon les ONG, ces pratiques montrent de nombreuses similitudes avec les pratiques nazies.

Sources : trt.net.tr

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Close
Close