Calais : une centaine de migrants s’introduisent sur le port, au moins 46 interpellations

Grâce à une échelle d’entretien et à la marée haute, une centaine de migrants s’est introduite samedi soir dans un ferry qui venait d’accoster au port de Calais. Quarante-six d’entre eux ont été interpellés.

Une centaine de migrants s’est introduite illégalement samedi soir dans l’enceinte du port de Calais, dans le Pas-de-Calais. Une cinquantaine d’entre eux a réussi à grimper à bord d’un ferry en provenance d’Angleterre et au moins 46 ont été interpellés, selon la préfecture.

Des migrants regroupés sur une passerelle. À 10h30 dimanche, les sapeurs-pompiers de GRIMP (Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux) étaient toujours sur place pour tenter de faire descendre « une petite dizaine de migrants », regroupés « sur une passerelle exposée en plein vent à plusieurs dizaines de mètres de hauteur » à l’extérieur de la cheminée du ferry, a indiqué Jean-Philippe Vennin, sous-préfet de permanence pour le Nord et le Pas-de-Calais.

Une échelle d’entretien et une marée haute. Les migrants, qui espéraient rejoindre le Royaume-Uni, avaient pénétré dans l’enceinte du port samedi entre 21h15 et 21h30. Une cinquantaine d’entre eux avaient réussi à monter dans le « Calais Seaways », un ferry de la compagnie DFDS, « en provenance de Douvres et qui venait d’accoster », au moyen d’une échelle d’entretien et en raison de la marée haute, selon Jean-Philippe Vennin. Tombés à l’eau lors de leur tentative, deux migrants avaient été repêchés par les pompiers.

Un ferry « ratissé ». Intervenant à bord, les forces de l’ordre avaient organisé « la sortie des véhicules, voitures et poids lourds » et « ratissé le ferry », interpellant dans un premier temps 46 personnes, placées en garde à vue au commissariat de Calais. « La petite dizaine de migrants toujours réfugiée tout en haut de la cheminée refuse pour le moment de descendre. Une première tentative des sapeurs-pompiers a permis de les approcher, mais pas de les convaincre, et une deuxième tentative est en cours », a dit dimanche matin Jean-Philippe Vennin, précisant que les « conditions météo pluvieuses et venteuses » rendaient l’opération « compliquée ».

Un trafic maritime perturbé. Le trafic des bateaux, temporairement perturbé samedi soir, est revenu à la normale dimanche, selon la préfecture. « Le ferry en question a été déplacé au cours de la nuit » pour ne pas gêner la circulation des autres bateaux.

Sources : europe1.fr

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close